Prévention du suicide au travail : quel est votre rôle en tant qu'employeur ?
Publié le samedi 10 septembre 2022
Le 10 septembre 2022 est la 20ème édition de la journée mondiale de prévention du suicide. Ce thème qui peut être délicat à appréhender pour certains dirigeants ou encadrants, mérite pourtant qu'un intérêt lui soit porté, sachant qu'au total 10% des suicides étaient en lien potentiel avec le travail. Cette journée est l'occasion de se poser les bonnes questions : suis-je prêt à faire face à un tel événement ? Comment anticiper et éviter que cela ne se produise ?

Réponse d'urgence et signal d'alerte

Un suicide ou une tentative de suicide constitue une situation d'urgence à gérer dans l'entreprise surtout si l'acte suicidaire s'est produit sur le lieu de travail ( appel des secours, protection des collègues confrontés à la scène de l'acte suicidaire....). C'est aussi un signal d'alerte pour l'entreprise. La prise en compte de ce type d'évènement peut être source de questionnements et de doutes pour les dirigeants.

Agir en amont : l'importance de la prévention

La prévention des suicides au travail passe tout d'abord par une démarche globale de prévention des risques psychosociaux (RPS). Prévenir les RPS, c'est avant tout mettre en place des modes d'organisations qui soient favorables à la santé physique et mentale des salariés. Votre service de santé au travail peut vous aider à mettre en place une démarche de prévention collective qui va permettre d'évaluer précisément le niveau de risque, d'en identifier les sources et de mettre en place un plan d'action. Une telle démarche permet une prévention efficace et durable. Une sensibilisation dédiée sur ce thème vous est proposée. Destinée à tous nos employeurs adhérents ou à toute personne en charge de l'évaluation des risques, cet atelier d'une durée de 2h30 vous permettra d'acquérir une première connaissance sur les RPS, de vous guider dans votre démarche d'évaluation et d'identifier les outils ou les ressources pouvant être mobilisés.

 

Que faire une fois que l'évènement s'est produit ?

En alertant le Médecin du travail  après l'évenement, ce dernier peut conseiller et orienter l'employeur mais aussi déclencher une prise en charge psychologique des collègues de la victime en mettant en place un accompagnement collectif ou individuel, dans nos locaux ou au sein même de l'entreprise, réalisé par l'un de nos deux psychologues du travail. Ce type d'évenement peut générer individuellement et collectivement un vécu de choc, de désarroi, engendrer des questionnements et des inquiétudes, c'est pourquoi il est important que la prise en charge se fasse rapidement.