Actualité
Télémédecine : vers une intégration progressive de nouveaux dispositifs
Publié le jeudi 22 octobre 2020
Nous attirons votre attention sur le fait que cette actualité a déjà plus d'un an,
son contenu peut dès lors être hors de propos ou présenter des inexactitudes.
Si le confinement a marqué une rupture dans nos habitudes, il a également accéléré la transformation des organisations. La mise en œuvre de la télémédecine, jusqu'alors au stade de projet à PST, a été rapidement expérimentée puis déployée, afin d'assurer une continuité de l'activité. Elle s'intègrera bientôt pleinement au quotidien de nos équipes.

Un cadre réglementaire propice à son développement

Autorisée par la réglementation et favorisée à l'occasion de la crise sanitaire liée au covid-19, la téléconsultation se réalise aujourd'hui via un accès bilatéral à la vidéo, ou par seule voie audio. Le rendez-vous est ainsi réalisé à distance par le Médecin du travail ou par l'Infirmier en santé au travail (IDEST) qui peut, dans le même cas d'une visite classique d'information et de prévention, réorienter le salarié vers une consultation médicale.

Une consultation finalement « classique » sur le fond

Quelle que soit la solution technique retenue, la téléconsultation se fait dans le respect de la priorisation des visites décidée par le Médecin du travail, sous sa responsabilité et dans le cadre d'un protocole écrit, dans le cas d'une exécution par un IDEST. A son issue, une attestation de suivi est délivrée, valable de la même manière que lors d'un rendez-vous en cabinet.

Une préservation du temps médical, tout en souplesse et en proximité

Si cette modalité de visite permet d'éviter un déplacement au salarié, elle présente également un gain de temps pour l'entreprise et pour le Service de santé au travail. Cependant, attention, l'employeur doit permettre au salarié d'accéder à un espace de confidentialité, gage d'une visite en toute sérénité et confidentialité, faute de quoi le présentiel prévaudra.

 

Finalement, la télémédecine représente une réelle avancée dans l'organisation médicale et l'accès au Médecin du travail. En capitalisant ainsi sur les transformations expérimentées durant le confinement, c'est toute une relation qui se réinvente, tout en souplesse et en proximité.