Actualité
La démarche de Progrès en Santé au Travail : l'engagement de PST
Publié le lundi 07 décembre 2015
Nous attirons votre attention sur le fait que cette actualité a déjà plus d'un an,
son contenu peut dès lors être hors de propos ou présenter des inexactitudes.
Initiée par le CISME en 2004, la démarche propose une approche structurée pour adapter les pratiques des services aux nouvelles exigences de notre secteur d'activité.

Une démarche structurante
La Démarche de Progrès en Santé au Travail (DPST) se construit à partir de l'identification des besoins de santé au travail dans les entreprises adhérentes au service et reprend les principes d'amélioration continue développés dans la plupart des autres secteurs de la santé et du médico-social.
Fondée sur l'échange et la mutualisation des bonnes pratiques, elle débouche sur une reconnaissance incarnée par le label professionnel Amexist. Ce label est remis à la suite d’évaluations conduites par des professionnels de l’AFNOR, organisme spécialisé dans l’audit d’organisation. La préparation à ces évaluations est structurante pour l’élaboration et la mise en œuvre du projet de service, en cohérence avec les politiques nationales et régionales de santé au travail.

L’obtention d’une certification
La démarche de progrès en santé est articulée autour d’un référentiel appelé « guide organisationnel des services interentreprises de santé au travail ». Différents audits évaluent le niveau de qualité du service et attestent de son engagement, permettant d’obtenir une certification à l’issue de trois niveaux d’évaluation. La mise en œuvre de la démarche s’appuie sur la réflexion commune au sein de groupes de travail et sur le retour d’expérience de chacun.

L’objectif de certification à PST
En 2006, la création d’un comité de pilotage à PST marquait l’engagement du service dans la démarche qualité :
  • 2009 : premier audit et obtention de l'« Attestation d’engagement » ;
  • 2011 : second audit et obtention de l'« Attestation de mise en œuvre » ;
  • 2016 : troisième et dernier audit, objectif de « Certification ».

De manière concrète, le service s’autodiagnostique de manière continue dans chacun de ses métiers et à tous les niveaux d’exécution. Les problématiques constatées font l’objet d’une analyse et la solution apportée est déployée à l’ensemble des intervenants concernés. La dynamique de progrès est ainsi permanente à PST et permet de fournir à nos adhérents et à leurs salariés un niveau de service adapté.

A PROPOS DU CISME
Association à but non lucratif, le CISME (Centre Interservices de Santé et de Médecine du travail en Entreprise) fédère et représente les Services de santé au travail interentreprises depuis plus de 60 ans. Dépositaire de la Convention collective qui définit le cadre dans lequel les personnels des Services exercent leurs activités, le Cisme est également un interlocuteur pour les Pouvoirs publics, et pour l’environnement institutionnel de la Santé au travail en général.